SORETH (J.)


SORETH (J.)
SORETH (J.)

SORETH JEAN (1394-1471)

Réformateur du Carmel au XVe siècle. Profès du Carmel à Caen, Jean Soreth poursuit des études universitaires à Paris. Provincial de France en 1440 et commissaire général pour la région rhénane et les Pays-Bas, il est élu 25e prieur général de l’ordre en 1451. Son activité de réformateur ne se limite pas alors à lutter contre les abus concernant la pauvreté, la vie commune, les privilèges des gradués; il revalorise l’idéal contemplatif de l’ordre, notamment dans des écrits où il traite de la vie d’oraison d’une manière assez neuve, dans la ligne de ce qu’on appelle la devotio moderna . Tous ses efforts se concrétisent dans la promulgation de nouvelles constitutions (1462).

Comme ceux des autres ordres mendiants, les couvents des Carmes avaient étendu leur influence sur des monastères de sœurs, sur des groupements de pénitents, de béguins et de béguines, etc. S’employant à régulariser et à promouvoir ce mouvement, Jean Soreth obtint de Nicolas V une bulle lui reconnaissant pour cela les juridictions nécessaires (7 oct. 1452). Son nom est ainsi lié aux origines des Carmélites (pour lesquelles, le premier, il rédigea des constitutions) ainsi que du tiers ordre du Carmel.

Encyclopédie Universelle. 2012.